Addictions, pulsions et phobies :

traitement des addictions et phobies Les addictions, phobies ou pulsions (colère, impulsivité) revêtent aussi du champ des émotions.
C'est un travail qui ne se substitue en aucun cas à un accompagnement médical mais qui le complète.
La sophrologie va permettre d’induire un comportement autre en déprogrammant le comportement compulsif ou phobique.

En effet, les phobies (phobies scolaires, claustrophobie, agoraphobie..), les pulsions (alimentaires, addictions) peuvent altérer considérablement le bien-être et susciter une véritable souffrance. Elles peuvent générer des stratégies d’évitement, de déni et conduire à l’isolement social.

La sophrologie peut aider à se libérer des phobies et pulsions :

-D’une part, en adoptant des techniques simples pour gérer l’anxiété souvent associée, se rassurer.
-D’autre part, par le biais de la visualisation mentale, on confronte peu à peu la personne à sa phobie ou pulsion dans le cadre apaisant du cabinet jusqu’à s’en défaire.

EXEMPLES:

1-Accompagner l’arrêt de la cigarette/addiction :
Véritable reprise en main de sa santé, arrêter de fumer, nécessite parfois d’être aidé pour vaincre la dépendance et gérer le stress que peut générer le sevrage. La sophrologie apparaît comme un atout, un outil efficace pour parvenir à ce sevrage, et permet d’adopter un nouveau comportement en accord avec soi-même. Les séances sont personnalisées en fonction des demandes de chacun.

Pour donner un exemple, le travail en sophrologie peut se faire sur :

  • La détente en prenant conscience de sa capacité à se détendre sans la cigarette ou l’alcool
  • La confiance en soi, l’assurance et le renforcement de sa motivation à l’arrêt
  • L’image de soi vis-à-vis de sa dépendance
  • L’intégration et la valorisation de sa nouvelle image, autonome, de non-fumeur ou non-buveur
  • L’intégration et la satisfaction des valeurs de vie qui stimulent le sevrage (pourquoi vouloir arrêter ? en quoi cette démarche est-elle importante pour moi ?)

2-Gérer ses pulsions alimentaires
La sophrologie permet d’entamer un dialogue avec son corps, de l’écouter et de connaitre ses sensations de faim, de satiété. Elle va aider à une prise de conscience et à une gestion des émotions liées à ce comportement alimentaire (frustration, culpabilité…) pour enfin intégrer une image de soi positive, libérée des dépendances.

3-La phobie
Elle est une peur qui peut s’avérer handicapante dans le quotidien : agoraphobie, phobie des animaux, des maladies, des transports, phobie sociale (paraître en public)
La sophrologie va aider à diminuer l’anxiété, prendre du recul, contrôler ses émotions, retrouver le contrôle de ses pensées pour gérer la situation. L’efficacité de la sophrologie réside dans l’implication que la personne va mettre dans l’entrainement et la répétition des exercices dans son quotidien. Plus elle pratiquera, plus elle obtiendra des résultats rapidement.